Kofi Yamgnane

Mémoires d'outre-haine

Rencontre

  • Dimanche 4 juillet
  • 14h30
  • TARIF POUR LA JOURNÉE : 6€
  • HAMEAU DE SAINT-ANTOINE, LANRIVAIN (22)

L’ancien élu franco-togolais Kofi Yamgnane revient dans ce livre sur son « musée des horreurs » : ces lettres, anonymes ou non, reçues dès son élection dans un petit village breton. Toutes conservées, il ose aujourd’hui les publier au grand jour pour mieux alimenter sa réflexion sur l’intégration.

Kofi Yamgnane a été le secrétaire d’État chargé de ces questions complexes et peut, d’après son vécu, esquisser un bilan du racisme en France en 2020, pays où selon lui « la République est menacée par ses racistes ». À l’heure du « Black Lives Matter » aux États-Unis, et des débats médiatiques sur la double culture, son récit se veut clairvoyant, sans leçon toute faite ou simplification. Sans pathos non plus, et s’autorisant aussi l’humour et le pragmatisme pour mieux se faire entendre.

Sur le mode d’un conte traditionnel en 52 « veillées », il revient enfin sur son parcours exemplaire, sur le sens du bien commun, de l’engagement politique du niveau le plus local aux arènes internationales, sur sa rencontre avec Nelson Mandela, sur l’Europe et les migrations, etc. « C’est l’intolérable ignorance qui est la mère de tous les obstacles qui se dressent devant notre désir du bien-vivre-ensemble. »

Un grand texte pour dépasser la haine.

Kofi Yamgnane expose dans ce livre son « musée des horreurs » : ces lettres, anonymes ou non, reçues dès son élection à la mairie de Saint-Coulitz (Finistère) en 1989 puis lors de ses autres mandats, sous les feux des médias. Toutes conservées, il ose aujourd’hui les publier au grand jour pour mieux alimenter sa réflexion sur l’intégration.

Kofi Yamgnane est un homme politique franco-togolais, né en 1945 au Togo. Il arrive en France pour y faire des études d’ingénieur (où il était le seul étudiant noir), et rencontre son épouse en Bretagne. En 1983, il est élu conseiller municipal à Saint-Coulitz, commune rurale du Finistère, puis maire en 1989. Durant ce mandat, il met en place une consultation des citoyens en référence à « l’arbre à palabres », de tradition africaine. Il devient alors l’objet d’une médiatisation très forte, nationale et même internationale. Adhérent du Parti socialiste, il débute une grande carrière politique. Il est secrétaire d’État chargé de l’Intégration auprès du ministre des Affaires sociales et de l’Intégration de 1991 à 1993, conseiller général du Finistère de 1994 à 2008 et député socialiste du Finistère de 1997 à 2002. Il fera aussi campagne aux élections présidentielles togolaises de 2005 et 2010.

 

©Locus Sous/Kofi Yamgnane

 

https://www.locus-solus.fr/product-page/mémoires-d-outre-haine