Mickaël Phelippeau

Lou & De Françoise à Alice

©Philippe Savoir

Danse

  • Samedi 31 juillet
  • 14h30
  • TARIF POUR LA JOURNÉE : 6€
  • Hameau de Saint-Antoine à Lanrivain (22)

Par le spectacle LOU Mickaël Phelippeau plonge dans le monde de la danse baroque en écrivant un portrait de la danseuse Lou Cantor. Béatrice Massin, chorégraphe de la compagnie Fêtes galantes, œuvre depuis 25 ans à faire vivre la danse baroque comme une danse contemporaine. Elle a demandé à Mickaël de faire le portrait de Lou Cantor, une de ses interprètes fétiches. Elle danse et raconte son rapport intime à l’héritage et à cette danse-patrimoine. Elle conte son parcours évoluant entre baroque et contemporain, trace à la craie jaune un morceau de partition sur le sol, danse des extraits de répertoire, enfile la robe de rigueur et partage des morceaux de sa vie.

 

©Hans Luca / Lou

 

De Françoise à Alice est le portrait chorégraphique de deux danseuses, pensé au prisme des différentes relations qui les traversent. Ce sont deux femmes, interprètes, l’une dite valide et l’autre porteuse de trisomie 21. Ce duo abordera ainsi la complexité et la constellation des liens qu’elles entretiennent, des divergences qui créent leur complémentarité, tant humainement que dans leur relation à la danse. Mickaël Phelippeau les a rencontrées en 2015 lors d’un atelier qu’il donnait au sein de l’association ART21 qu’elles ont fondée à Laon dans les Hauts-de-France, qui vise à favoriser la pratique de danse amateur par un public mixte au regard de la situation du handicap mental. À cette occasion, elles ont beaucoup échangé avec lui sur leur expérience dans la danse, qui les a d’abord séparées puis réunies, sur leur engagement au quotidien, sur le fait de nommer le handicap sans stigmatiser. C’est avec le désir de creuser ces questions qu’est né ce désir de duo.

 

©Philippe Savoir / De Françoise à Alice

 

" Même si ce projet nous emmène dans des endroits inconnus et intimidants, nous pensons que cela peut être une force de pouvoir témoigner par ce portrait de ce que nous défendons profondément dans notre vie quotidienne. C’est une sorte d’évidence, quelque chose d’essentiel pour nous. " Françoise Davazoglou

Mickaël Phelippeau dispose d’une formation en arts plastiques et d’un parcours d’interprète dans quelques compagnies de danse. Il suit notamment la formation ex.e.r.ce au Centre chorégraphique national de Montpellier et travaille avec de nombreux chorégraphes parmi lesquels Mathilde Monnier, Alain Buffard et Daniel Larrieu.

De 2001 à 2008, il travaille avec quatre autres artistes au sein du Club Des 5, collectif de danseurs-interprètes. Mickaël Phelippeau développe ses projets chorégraphiques depuis 1999. En parallèle, il poursuit une démarche à géométrie variable, convoquant différents champs et médias et s’inscrivant dans des contextes divers.

Depuis 2010, Mickaël Phelippeau est directeur artistique de la manifestation à Guissény en Bretagne (prenant la suite du chorégraphe Alain Michard) où il invite des chorégraphes en résidence à travailler avec les habitants de ce village.

Il a été artiste associé au Quartz – scène nationale de Brest (2011 – 2014) et au théâtre de Brétigny – scène conventionnée (2012 – 2016), à L’échangeur – CDCN Hauts-de-France (2016 – 2018) ; en résidence au Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay-en-France dans le cadre de « Territoire(s) de la danse » (2016) ; artiste complice du Merlan – scène nationale de Marseille (2016 – 2019) ; artiste compagnon au CCN de Caen en Normandie (2016 – 2019). Bi-p, actuellement en résidence à l’Espace 1789, scène conventionnée danse de Saint-Ouen, avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis. Mickaël Phelippeau est membre du Grand Ensemble de la Scène nationale du Mans, Les Quinconces et L’Espal. Mickaël Phelippeau est un des artistes complices de La Filature – Scène nationale de Mulhouse.

Pièce chorégraphique : Mickaël Phelippeau 

Interprétation : Alice Davazoglou & Françoise Davazoglou

Avec la participation d’Agathe Lacorne

Regard dramaturgique : Anne Kersting 

Lumière : Abigail Fowler

Son : Laurent Dumoulin

Costumes : Karelle Durand 

Audiodescription & voix enregistrée : Valérie Castan

Production, diffusion, administration : Fabrik Cassiopée – Manon Crochemore, Pauline Delaplace & Isabelle Morel 

Remerciements : Yohan Chambonneau & Florian Laze, La Pratique, atelier de fabrique artistique – Vatan, La Spirale de Caroline, Olivia Grandville.  

Pièce conseillée à partir de 8 ans

Production déléguée : Bi-p

Coproduction : L’échangeur, CDCN Hauts de France (FR), Atelier de Paris – CDCN (FR), Espace 1789 – scène conventionnée danse de Saint Ouen (FR), Les Quinconces et L’Espal, Scène nationale du Mans (FR), Scène nationale d’Aubusson (FR), Entresort/Centre national pour la création adaptée (FR), La Filature – scène nationale de Mulhouse (FR).BI-p est soutenue par la DRAC Centre-Val de Loire – Ministère de Culture, au titre du conventionnement, par la Région Centre-Val de Loire au titre du conventionnement et par l’Institut français pour ses projets à l’étranger.

ART21 est basée à Laon dans les Hauts de France et développe de nombreuses activités artistiques à destination d’un public mixte, personnes porteuses de handicap et personnes dites valides. Elle travaille notamment en étroite collaboration avec L’échangeur, CDCN Hauts de France sur la mise en œuvre d’ateliers de danse. En 2015, Mickaël Phelippeau est invité pour la première fois à intervenir. Il réitère l’expérience en 2017.

http://bi-portrait.net/