Spécialistes japonais et français, Poétique de la mousse

Eijiro FUJII

Professeur émérite de l’Université de Chiba

Spécialisé dans la Plantation environnementale et les Sciences du jardin, né en 1951, le professeur FUJII mène des recherches sur plusieurs sujets : la forme et le système racinaire des arbres ornementaux, les sciences cognitives concernant la plantation et les jardins, et enfin l’histoire de l’art des jardins. Ses études couvrent plusieurs pays notamment : Japon, Chine, Corée, Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni et France. Lauréat du prix de la Société Scientifique du Paysage du Japon en 1988 pour sa « Recherche sur la structure et les caractéristiques de l’espace rural ». Ouvrages : Jardins de « vue » et jardins du « toucher » - Vision japonaise sur l’espace vert (Tanko-sha), Messages d’arbres (Shinko-sha), Traité pratique du paysage (Asakusa shoten).

 

Kento YOSHIOka

Paysagiste, Jardinier, Médecin des arbres

Ayant un grand-père jardinier, il s’est familiarisé avec les jardins et les plantes depuis son enfance. Après avoir été diplômé du département de l'environnement des espaces verts de la faculté d'horticulture de l'université de Chiba en 2012, il a succédé dans l’entreprise de son grand-père, qu’il préside depuis 2015. Il est spécialisé dans tous les activités paysagères notamment : la création de jardins, la réhabilitation d’anciens jardins, la gestion de l’élagage des arbres, et les diagnostics phytosanitaires et le traitement des arbres. Sa devise est de prendre soins des arbres, en appréciant leurs interactions et en réfléchissant à leur sensation. Il est musicien du Shakuhachi (尺八) (flûte japonaise).

 

Yoko MIZUMA

Paysagiste CESP, Docteur en Sciences du Paysage

Diplômée en sylviculture de l’Université de Ryûkyû à Okinawa au Japon, elle s’est engagé pendant 4 ans dans des activités de lutte contre la désertification au Burkina Faso. En étant convaincue que le paysage était le facteur incontournable pour établir la richesse dans la mode de vie de toutes les civilisations, elle s’est mise à étudier en 2009, le paysagisme au sein de l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage à Versailles. Depuis 2018, elle a deux casquettes : consultante et chercheuse, et développe son champ d’activité pour établir des passerelles entre les professionnels paysagistes entre la France et le Japon. Sa recherche doctorale a pour sujet: « Le parc public au Japon : une forme paysagère hybride – Les apports de l’Ecole française de paysage ».

 

YOSHIYUKI TSUJI

créateur de jardin et espace vert d'origine japonaise

Yoshiyuki TSUJI est diplômé de l'université Nihon au Japon, où il a
ensuite travaillé dans des entreprises d'aménagement paysager. Il est
arrivé en France en 2009, a passé une formation de paysagiste français
en 2015, et il a créé son entreprise "NIWAYA" dans la région Pays de
la Loire en 2018. Il s'intéresse au jardin traditionnel japonais en
travaillant avec des maitres japonais soit au Japon, soit en les
accompagnant lors de séminaires en France. Il propose de vous
accompagner dans vos projets de jardin avec la philosophie japonaise.

 

Véronique Brindeau

Enseigne l’histoire de la musique japonaise au Conservatoire de Paris et à l’Institut national des langues et civilisations orientales, où elle a été formée. Elle est aussi coordinatrice éditoriale à la Cité de la musique à Paris. Elle est l’auteur de Hanafuda, le Jeu des Fleurs un jeu très populaire au Japon (Picquier Poche 2014) et surtout de Louange des Mousses (Picquier 2012) véritable ode à l’usage des mousses dans les jardins japonais. Elle aussi a publié des traductions de nouvelles d’Ikezawa Natsuki et de Haruki Murakami.

 

 

Vincent HUGONNOT

Bryologue professionnel, ses centres d’intérêt concernent principalement la floristique et la taxonomie des bryophytes de France et d’Europe, l’écologie et la conservation. Il explore les régions de France à la recherche des bryophytes depuis une trentaine d’années et est aujourd’hui investi dans la rédaction de la Flore des bryophytes de France, en collaboration avec Leica Chavoutier.

José Durfort

Après un parcours associatif, José Durfort est botaniste indépendant. Il produit des études sur la flore et la végétation, particulièrement du Centre Bretagne, depuis plus de 25 ans. Il étudie et fait découvrir les mousses et hépatiques bretonnes depuis une quinzaine d’années, en dressant l’inventaire bryologique d’espaces naturels et anthropiques, et réalise une exposition annuelle de mousses à la fête d’automne de Brasparts (29). Il s’occupe depuis 2015 de la base de données bryologiques bretonne mise en place par le Conservatoire botanique national de Brest, à laquelle participent de plus en plus de naturalistes locaux. Il a dirigé un ouvrage collectif sur les tourbières de Bretagne paru en 2007.

Michael Lüth

Michael Lüth a étudié la Biologie à Freiburg en Allemagne. Son sujet de thèse portait sur les sociétés de mousses inféodées aux rochers. Depuis plus de 30 ans il gère un bureau d’étude en botanique et travaille principalement pour la conservation des milieux sauvages. Les mousses sont sa principale passion. Dans son temps libre il parcourt le monde entier (Europe, Asie, Afrique, Amérique du nord et du sud), équipé de son appareil photo et conçoit une banque d’image photographique de bryophytes unique dans le milieu scientifique. Il a publié des articles sur l'écologie et la répartition des mousses et décrit de nouvelles espèces. Après 15 années de travail, de voyages et de recherche il publie une flore photographique de toutes les mousses d’Europe, un livre contenant plus de 10.000 photos et près de 1250 espèces.

 

 

 

SÉBASTIEN LEBLOND

Sébastien Leblond, responsable bryophytes, UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB, CNRS, MNHN). 
Sébastien étudie les bryophytes en tant qu’indicateurs de l’état de santé de l’écosystème et notamment l’impact des contaminants atmosphériques. Il est le responsable scientifique du dispositif BRAMM et préside la commission «biosurveillance de la qualité de l’air» de l’AFNOR. Il contribue également au développement de la connaissance sur les bryophytes de France (référentiel taxonomique Taxref) et est chargé de conservation des collections de bryophytes du MNHN.