Les lieux

village de Saint-Antoine (Lanrivain 22)

La capitale de Lieux Mouvants

Un lieu de nature et d’histoire comme il en reste peu en Bretagne. Au milieu d'un paysage boisé qui domine le cours du haut Blavet, à quelques encablures du chaos de Toul Goulic, un village de granit attendait, sur la lande, l'occasion de renaître. Avec Lieux Mouvants et la complicité active de la Communauté de Communes du Kreiz-Breizh, le village de Saint-Antoine à Lanrivain a retrouvé une nouvelle vie. Il abrite désormais, tout l’été, le cœur de Lieux Mouvants ainsi que l’Institut du Jardin et du Paysage de Bretagne qui organise des stages de formation et les deuxièmes journées des plantes de Saint-Antoine les 26 et 27 août

VOIR LES DÉTAILS >

Launay

jardin du Grand Launay (Lanrivain 22)

Un jardin classé sous le label Jardin remarquable

Autour d’un manoir paysan du XVIIe siècle, sur un terrain mouvementé, se déploie un jardin labyrinthique. Partout, les pièces sont soulignées par des structures solides : grilles, arcs, murets, retenues, grillages droits ou en courbe, belvédère, métal ou béton peints, ardoises dressées, schiste, granit. Partout des arbustes taillés en topiaires dessinent des formes marquées, tantôt strictes, tantôt souples, tantôt simples boules, tantôt êtres fantasmatiques, tantôt nuages.
VOIR LES DÉTAILS >

carrière gallo-romaine de Locuon (Ploërdut 56)

Une ancienne carrière gallo-romaine

Le site historique de Locuon est un ensemble patrimonial remarquable à plus d’un titre. Le vallon n’est pas dû à une rivière, comme c’est l’habitude en Bretagne, mais à l’extraction du granit de cette carrière gallo-romaine et aux terrils formés par les déchets empilés. Dans le creux laissé par la carrière, la Chapelle, à laquelle on accède par un majestueux escalier de granit et une fontaine. Ce cadre magique procure toujours un moment de bonheur aux visiteurs qui parcourent ses pentes mystérieuses toute l’année. Et quand vient l’été le cirque naturel accueille les artistes et les spectateurs.

VOIR LES DÉTAILS >

chateau du croscoparc du Château du Coscro (Lignol 56)

Un jardin du 17e siècle redécouvert

Dans le parc du Coscro, le jardin Louis XIII, disparu depuis deux siècles, est en train de renaître, retrouvant peu à peu sa splendeur du XVIIe siècle. L'ensemble, très ordonnancé, reprend le dispositif avec basse-cour au nord, cour d'honneur, jardin de l'orangerie, verger, terrasse et grand jardin au sud, le tout entouré de bois. L'ensemble répond, ainsi que l'étude archéologique l'a révélé, au souci de mise en symétrie et de perspectives à partir d'un axe central et des allées d'accès qui mettaient en scène l'environnement bocager. Le parc comprend également deux petits vergers, un potager, un étang, une mare, une fontaine.

VOIR LES DÉTAILS >