calendrier 2019

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Tentative Pataphysique Ludique. Johann Le Guillerm : Le Pas Grand Chose

samedi 31 août. 15h00

L’aventure d’Attraction emprunte de nombreuses formes spectaculaires : spectacles, performances, expositions, sculptures… Il ne lui manquait que les mots.

Dans sa conférence sur le pas grand chose, Johann Le Guillerm met à nu son cirque mental et nous fait entrer de plain-pied dans quelque chose de son pas grand chose ou comment recréer le monde à partir du point minimal.
Sauf que quand Johann Le Guillerm dialogue avec le point, l’aventure prend des tours extrêmement inattendus. Dès les premiers mots, le raisonnement résonne étrangement.
Très vite on comprend qu’entrer dans les méandres de ce cerveau réfractaire nous fera perdre nos repères les plus élémentaires.
La démonstration du conférencier semble implacable, ses expérimentations à vue très convaincantes. Mais derrière les apparences, jaillit une vision du monde qui met nos logiques en déroute. On est saisi de vertige, le déséquilibre menace, le tourbillon est permanent.
Car accepter de penser contre le monde, c’est abandonner nos a priori et peut- être aussi nos a posteriori…
« Je résume :
1 n’existe pas ou que pour lui-même, il peut donc douter d’être le 1. 2 n’a pas le temps d’exister qu’ils sont déjà 3 ou 4.
Le 1 ne serait donc pas seul mais au minimum 4 »
« Démêler le monde pour créer mon propre sac de nœuds ne m’apparut pas plus limpide que l’original. La seule chose qui me parut claire est que je n’y voyais pas mieux »

Note d’intention
Le Pas Grand chose s’inscrit dans la continuité des recherches sur les points de vue que j’ai entamées en 2001 avec le projet Attraction.
Attraction est une utopie, l’affirmation que le monde peut être réélaboré par soi-même pour ne pas le subir mais mieux l’éprouver, le penser, le vivre. Cette reconstruction poétique s’écarte des chemins tracés pour créer de nouvelles alternatives en résistance radicale aux prêt-à-penser.
Attraction s’est constitué à la manière d’un laboratoire de recherche en postulant le monde comme matière soumis à des lois physiques que sont les flux, les équilibres, les énergies, l’espace, le temps, les transformations et autres mutations naturelles.
Je suis parti de 0 (le minimal : le point), du chaos des origines pour faire le tour de ce « monde matière ». En cherchant d’autres chemins expérimentaux, il s’agit de permettre une réorganisation du regard sur notre environnement en perturbant les fausses évidences. Le monde est ce qu’on en voit et ce qui nous est invisible. Pour l’appréhender entièrement, il faut admettre une vision qui prenne en compte la multiplicité des points de vue – même contraires – portés sur lui. Le monde est un volume dont on ne peut voir toutes les faces, je cherche à en découvrir chaque jour de nouveaux espaces.
Attraction décline mes expérimentations en plusieurs médias :
Secret et Secret (temps 2), spectacle sur piste en mutation / Les Imaginographes, outils d’observation / La Transumante, performance / La Motte et Les Imperceptibles, sculptures en mouvement / Les Architextures, sculptures monumentales autoportées.
Je souhaite aujourd’hui explorer les ressorts de la conférence spectacle pour révéler une autre facette encore de ce paysage obstinément élaboré depuis 15 ans.
Le mode de la conférence permet d’adopter une posture très repérée de transmission d’un savoir mais qui appartient au scientifique ou à l’intellectuel. Je souhaite m’emparer de ce moyen pour y parler de la science de l’idiot, ma science (celle de celui qui ne sait pas mais qui tente le savoir). Reprendre ce terrain aux détenteurs d’un savoir académique pour y instiller d’autres savoirs, empiriques. Le pas grand chose est un élément composant qui, seul évoque peu, mais qui à l’observation s’avère essentiel. Si on devait le traduire, il pourraît être comme un noyau, une cellule, un électron, micro-particules qui composent le Tout. En ce sens, parler du pas grand chose permet d’aborder l’Univers…
Tout commence par une observation qui est devenue expérimentation : ce que je vois me cache toujours quelque chose qui est derrière ce que je vois. Premiers vertiges, premiers doutes, premières perturbations des évidences. La suite est encore en train de s’écrire…
Johann Le Guillerm

 

Le Pas Grand Chose
Production déléguée : Cirque ici
Coproduction : 2 Pôles Cirque en Normandie -La Brèche à Cherbourg – Cirque-Théâtre d’Elbeuf / Agora – scène conventionnée de Boulazac Pôle National des Arts du Cirque / Archaos – Pôle National des Arts du Cirque Méditerranée / Le Grand T – Théâtre de Loire Atlantique / Le Monfort Paris / Tandem scène nationale / Théâtre de l’Agora – scène nationale d’Evry et de l’Essonne / Les Treize Arches – scène conventionnée de Brive / Le Volcan – Scène nationale du Havre CREAC – La cité Cirque de Bègles.
Johann Le Guillerm a été accueilli en résidence d’écriture au Monastère de Saorge dans le cadre de l’opération « Monuments en mouvement » du Centre des monuments nationaux.
Résidences de création : Théâtre de l’Agora – scène nationale d’Evry et de l’Essonne, Le Channel – scène nationale de Calais, Comédie de Caen – CDN de Normandie, 2 Pôles Cirque en Normandie – La Brèche à Cherbourg – Cirque-Théâtre d’Elbeuf.
Avec le soutien du Conseil département de l’Essonne.
La compagnie est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la communication (DGCA et DRAC Ile-de-France), la Région Ile-de-France, la Ville de Paris et l’Institut Français /Ville de Paris.

Crédit photo. ELIZABETH CARECCHIO

Détails

Date :
samedi 31 août
Heure :
15h00

Lieu

Hameau de Saint-Antoine à Lanrivain (22)