calendrier 2019

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

RENCONTRE. René Frydman : Une matière à penser, le cerveau

dimanche 7 juillet. 17h00

René Frydman vient nous faire profiter en direct des passionnantes émissions qu’il anime sur France-Culture. Il nous fait partager ses conversations éclairées avec des spécialistes du fonctionnement du cerveau de différentes disciplines : neurosciences, psychiatrie, chirurgie… Grâce à cet ambassadeur chaleureux et précis, nous nous découvrions les avancées les plus récentes sur les processus d’apprentissage, les troubles bipolaires et la schizophrénie, le couple mémoire-oubli ou encore le rôle de la douleur.

 

René Frydman s’est penché sur l’étude du fonctionnement du cerveau, en plein essor. Les neurosciences, la psychologie, la psychiatrie, la chirurgie « de l’âme », s’intéressent à la dépression, aux troubles obsessionnels compulsifs, aux addictions, aux troubles du spectre autistique. Comment s’acquièrent les connaissances ? Comment fonctionne la mémoire ? Quel est le rôle de l’oubli, de l’émotion, du stress ? Plus l’imagerie cérébrale et certaines approches génétiques donnent du grain à moudre à nos convictions, plus l’exploration cérébrale avance. Il donne à comprendre les découvertes des spécialistes les plus pointus invités, en partenariat avec le Quotidien du médecin, à son émission « Matières à penser ».

A gauche, une tomoscintigraphie du cerveau (PET-scan) qui permet d’observer l’anatomie et le fonctionnement du cerveau ; à droite une IRM qui permet de visualiser l’orientation des fibres nerveuses de la substance blanche qui relient les neurones d’une région du cerveau à l’autre. Ph CHR/U Lille et Laboratoire Yves Joanette

 

Olivier Houdé, psychologue, professeur de psychologie du développement à l’université Paris Descartes, dirige, à la Sorbonne, le Laboratoire de Psychologie du DEveloppement et de l’éducation de l’enfant (LaPsyDE) du CNRS. Auteur de nombreux livres dont « Apprendre à résister » (éditions le Pommier), il lève le voile sur l’acquisition des connaissances et le mode de raisonnement. Quel est le rôle des émotions dans l’approche logique ? Résister à ses propres erreurs s’apprend-t-il ? Qu’est-ce que l’intelligence humaine ? La place des neurosciences dans l’éducation est-elle en train de changer ?

Marion Leboyer professeure de psychiatrie, responsable du pôle psychiatrie et d’addictologie au CHU Henri-Mondor, Créteil, directrice de la Fondation FondaMental et Pierre-Michel Llorca  professeur de psychiatrie, chef de service au CHU de Clermont-Ferrand, qui ont écrit ensemble « Psychiatrie : l’état d’urgence » (éditions Fayard). Dans leur plaidoyer, ils alertent sur l’état déplorable dans lequel se trouve la psychiatrie française, alors que de nombreux progrès scientifiques approchent la compréhension de la schizophrénie, des troubles bipolaires, de la dépression ou du spectre de l’autisme.

 

Francis Eustache, directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE) dirige l’unité U1077 de l’INSERM de Caen, la seule unité de recherche en France totalement dédiée à l’étude de la mémoire humaine. Francis Eustache est passionné par les mécanismes de la mémoire humaine, dont l’imagerie du cerveau est un outil privilégié d’étude. Mémoire pourvoyeuse d’oubli, mémoire modulée par l’émotion, mémoire bousculée par les agressions (stress post traumatique) et enfin mémoire du futur seront les thèmes abordés.

 

Comparaison des régions du cerveau activées par une activité mathématique (en bleu) et par une activité langagière (en vert) chez les mathématiciens et les non-mathématiciens. Ces régions ne se recouvrent pas. Ph. M Amalric/CEA

 

Serge Perrot, rhumatologue, en charge du centre de la douleur de l’hôpital Cochin à Paris est l’auteur de « La douleur, je m’en sors » (Ed. In Press). Nous partagerons ses découvertes à partir d’expériences étonnantes, comme celle des rares personnes qui naissent avec une absence congénitale du phénomène douloureux. Sont-elles plus heureuses dans leur vie ? Non, car elles sont en danger. Est-ce à dire que la douleur est nécessaire voire rédemptrice ? Pour le professeur Perrot, le siège de la douleur est dans le cerveau et nulle part ailleurs.

 

Sandrine Cabut  médecin de formation et journaliste santé/médecine depuis plus de vingt ans et Marc Lévêque, neurochirurgien des hôpitaux de Paris exerçant aujourd’hui à Marseille, sont les auteurs de « La Chirurgie de l’âme » (Jean-Claude Lattès). S’interrogeant sur la manière dont la psychochirurgie ou la neurostimulation  pourraient soigner dépressions, troubles obsessionnels compulsifs, addictions, et autres affections, ils revisitent l’histoire des chirurgiens de l’âme, leurs audaces, leurs erreurs mais aussi l’espoir qu’ils apportent.

Image d’un cerveau humain dévoilant les principales voies neuronales qui connectent les différentes parties du système nerveux central entre elles.

Ph. A. Anwander/Max Planck Institute for human cognitive and brain sciences.

Détails

Date :
dimanche 7 juillet
Heure :
17h00

Lieu

Hameau de Saint-Antoine à Lanrivain (22)