Jean Jouzel

climatologue et vigie du climat

Jean Jouzel est vice-président du GIEC, Groupement d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, récompensé par le prix Nobel de la paix en 2007.
Pour ce climatologue de renom, les conséquences du bouleversement climatique sont déjà visibles : le niveau de la mer s’est élevé de près de 20 cm depuis le début du 20eme siècle, les surfaces enneigées couvertes de glace ont diminué, la végétation est plus précoce… Comme tout breton – il est né à Janzé en Ille et Vilaine – il a pu observer qu’en Bretagne même, le réchauffement survenu en 50 ans est supérieur 1° C !
Face à la responsabilité des activités humaines dans ce réchauffement sans équivoque, il propose d’aller vers une société sobre en carbone, qui offrira d’indéniables possibilités en termes de recherche, d’innovations technologiques et de créations d’emplois largement non délocalisables. « Efficacité énergétique et sobriété devraient permettre de diminuer notre consommation en énergies sans nuire à notre développement économique ».
Après avoir présenté les conclusions du 5ème rapport du GIEC, il aborde avec nous les difficultés posées par la mise en oeuvre de l’objectif d’un réchauffement limité à 2°C, dans le cadre de négociations internationales, ainsi que les objectifs de la Conférence Climat accueillie par la France en décembre 2015.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone