Bob Verschueren

« Cette installation est une question de lin, de liens. À un des murs qui séparent le jardin du reste du
domaine, des branches d’arbres restent suspendues, arrimées de l’autre côté de l’enceinte, une sorte de lévitation forcée. C’est aussi susciter la curiosité : qu’y a-t-il de l’autre côté du mur? » Bob Verschueren

Chacun de ces trois nuages de branches a une tonalité différence : bois mort, bois moussu ou bois couvert de lichens.

Et derrière le mur chaque nuage a son port d’attache singulier, trouvé sur le terrain et légèrement modifié.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone