Jean-Claude Ruggirello

L’Arbre horizontal de Jean-Claude Ruggirello

Trouver au Coscro un arbre coupéd’une telle dimension, c’était une chance que Jean-Claude Ruggirello n’a pas laissépasser. D’autant plus que les talents de forestier de Daniel Piquet ont permis de laisser la souche vivante.

«Dans le domaine du Coscro, la taille des arbres est très impressionnante, dans leur immuabilitéqui contraste avec les mouvement du feuillage. Cette verticalitéparticulière est très inspirante pour moi qui depuis 15 ans travaille sur cette dimension. Lieux Mouvants m’a donné l’opportunité rare de créer une pièce que j’avais envie de faire depuis longtemps. Mon travail résonne toujours avec le paysage, je pars d’idées simples, de l’observation, la chose la plus importante en ce qui me concerne. Pour moi, l’inspiration ne vient pas du ciel, l’instrument de mesure c’est les yeux, il n’y a pas d’inspiration s’il n’y a pas de choses àvoir, àmanipuler. »

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone