Pierre Rahbi

 

Alors que la dimension virtuelle du monde moderne nous déconnecte de plus en plus d’avec la nature, comment celle-ci peut-elle encore nous inspirer ?
Face àune modernité totalitaire dont l’Europe a été la première victime, Pierre Rahbi s’est tourné vers d’autres manières d’être au monde. Ainsi, il a pu voir comment la société marchande installe chacun d’entre nous dans une pénurie permanente où c’est ce qu’on n’a pas qui est important, pas ce qu’on a.

Est-ce que la vie peut être autre ? Peut-être si nous cessons d’entretenir le monstre dont on se plaint, si nous nous débarrassons d’un système oùle superflu prend plus d’importance que le nécessaire, qui n’est toujours pas résolu. ? En place de notre sociétéde surabondance fondée sur une perception du manque, Pierre Rahbi nous propose de construire une sobriétéheureuse, libératrice.

Le mouvement Colibris qu’il a initie rassemble nombre d’initiatives mettant l’humain et la nature au cœur de leur projet pour changer l’individu et son environnement immédiat.
Dernier avatar du colibri, les « femmes semencières » qui luttent contre les semences hybrides non reproductibles qui envahissent le monde agricole !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone