François Seigneur

François Seigneur plante 2000 ex-votos autour de la chapelle !

François Seigneur s’est souvenu des chapelles de Bretagne autour desquelles, certains jours, on plantait une branche de printemps, comme on aurait planté un arbre. Le bois épointé entouré de son manchon de filet bleu, était enfoncé aux endroits où, entre les rochers affleurants et le plus près possible du chœur, la terre est tendre. La partie haute du bois sur laquelle on accrochait sa prière était peinte et, une fois la branche dressée, on pouvait nouer un ex-voto acheté au village. Le temps d’un été, en attendant l’année suivante, les pensées de tous étaient au grand jour.

La croyance et l’humilitén’étant plus de notre temps, cette coutume païenne a disparu. Si les 2 000 ex-voto plantés aujourd’hui sont très certainement bien loin du nombre des prières qui flottent encore autour de la chapelle de Saint-Antoine depuis sa construction, ils ravivent un paysage mental que l’on ne sait plus voir.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone