Adil Amimi

Un voyage dans la transe !

La rencontre entre le maître Gnawa Adil Amimi (Chant-Guembri) et le musicien voyageur Jean-Luc Thomas (Flûtes traversières en bois) s’est effectuée par la transe et grâce au travail du chorégraphe Bernardo Montet. Les 2 artistes se sont rencontrés en 2013 autour de la danse et de la transe et ne se sont plus quittés depuis.

Que ce soit en duo ou au sein de l’’aventure graphique “Anamel” la flûte tourne autour d’un guembri obsédant où la pulsation de la terre répond aux envolées aériennes.  La terre s’adresse au vent,  le souffle propage vers les airs l’espoir d’un monde pacifié. Le chant transcende une relation instrumentale faite d’écoute et de complicité  l’improvisation se libère sous la tradition.

Issu de l’une des grandes familles de la confrérie Gnawa d’Essaouira, fondée il y a plus de 200 ans, Adil Amimi a grandi dans un milieu de musiciens traditionnels. Il est un  Mâalem , un « maître » de la musique Gnawa, qui puise ses lointaines origines dans l’Afrique subsaharienne et dans le Maghreb. Portée par des confréries religieuses, elle mêle instruments à cordes, percussions et chant, dans un rituel pouvant mener à l’extase.

Pour Lieux Mouvants, Adil Amimi, maitre musicien gnawa marocain, et son complice le flutiste Jean Luc Thomas, s’aventureront avec Patrick Molard, virtuose de la grande cornemuse des Highlands,  dans une  » fusion  » musicale multicolore inédite.