Pierre Jézéquel et Henri Le Naou

Les deux compères érudits se retrouvent à Lieux Mouvants pour notre grand plaisir. Cette fois-ci, ils nous convient à des confidences paysagères pour partager les secrets du paysage si particulier du Centre Bretagne, avec son relief hérité du quaternaire où les grands ensembles géologiques sont encore marqués et conditionnent la topographie, la nature du sol et donc sa couverture végétale.

Dans ce décor en perpétuelle évolution, les hommes vont inscrire leur histoire. L’évolution du paysage va être directement liée à l’occupation humaine  et à  l’évolution économique de la société rurale. Depuis le dépeuplement rapide des campagnes de l’après-guerre, la main de l’homme s’efface peu à peu, laissant des témoins d’un temps pas si lointain où de multiples monuments, églises, manoirs, chapelles, calvaires, et demeures paysannes, s’érigeaient dans la campagne en utilisant les matériaux et roches du pays.

L’harmonie et le subtil équilibre qui existaient alors entre l’homme et son environnement est-il perdu à jamais ?