Simon Augade

Bas fond

Bas fond est le premier volet d’un diptyque de sculpture dont le deuxième se nommera Haut fond.

Ainsi ce projet parle bel et bien de ces lieux où la surprise, le risque, l’accroc ou le frottement n’est pas loin de l’accident. Bas fond, c’est aussi ces endroits, ces atmosphères lourdes au fond desquels s’aventurer constitue une prise de risque, un danger…

C’est ici le titre de ce relief, où en son centre, au plus haut de sa forme culmine un trou béant, sombre, ouvrant les profondeurs de cette surface, de cette croute de matière.

Cette anomalie, ce bourrelet sortant du sol, contraste avec le lieu où il surgit. Cette opposition, Bas fond la détient aussi en son sein… un tourbillon de planches blanches émergeant, ouvrant la terre, se retourne sur lui-même dans un mouvement concentrique pour s’enfoncer dans la noirceur du charbon. Sa propre substance composite alors brulée, retournant à l’état brute où les essences se confondent dans cet orifice carboné, laisse place à l’inconnu et au néant. Un flux de matières alimentant, dans une consumation intrinsèque, sa propre fin.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone