Isabelle Vaillant

Isabelle Vaillant : Ouvrez l’œil

Les paysages d’Isabelle Vaillant invitent à une relation intime avec l’image. Que ces paysages soient des corps, le sien, celui des autres, la nature ou les espaces intérieurs, la photographe leur appose un surplus de trouble, une étrange impression de décalage.

Sa grammaire du noir et du blanc révèle des glissements continuels entre des réalités normalement séparées : l’arbre et le squelette, le végétal et l’animal, le vivant et le fossile, le corps et l’immatériel. Ses hybridations sont là pour conduire la pensée à l’endroit où les certitudes vacillent.

Chaque nouvelle étape de son travail la rapproche un peu plus d’un mystère qu’elle saisit dans toutes ses dimensions de beauté et de violence.  Un silence extraordinaire pèse sur cette forêt d’images. Un silence qui se met à bruire dès qu’on ose le regarder en face.

Laisser un commentaire